Three Songs

Three Poems

By

Dauphin Meunier

I—Au bord du Lac Léman

LE soir apaise au loin le bruit grave des villes,
O lac ! et sur les bords de tes dormantes eaux
Voici que j'appareille en songe des vaisseaux
Dédaigneux de l'effort lent des rames serviles ;
Car un souffle plus pur que l'haleine d'Eros
Anime doucement leurs voiles dans le calme ;
Et leur flotte s'éloigne avec un bruit de palmes
Vers une île de paix comme des albatros.

Et moi, leur capitaine, en proie au jeu des vents,
Je vois soudain, malgré l'horizon décevant,
Dans le halo d'argent où la lune s'élève,
Un Labrador s'ouvrir avec des mains de rêve.

(Souvenir de Vevey à Madame Paul Vérola).

UNE

102 Three Poems

II—Hyde Park

UNE buée a peu à peu
Noyé le vaste paysage
Où ne transparaissent que bleus
Des visages sous ce nuage ;

Un mystère d'ame ou de femme
Rêve, épars, en ce vêtement
D'ombre que percent, par moment,
Des yeux comme les cieux—sans flamme . . .

La lune meurt sur cette plaine,
Ou le soleil ; on ne sait pas
Quel tapis assourdit les pas
D'un velours de neige ou de laine ;

L'air est dense, les corps sont vagues ;
Ce n'est ni le jour ni la nuit ;
Peut-être—de joie ou d'ennui—
Que le paysage divague. . . .

(Souvenir de Londres à Madame Aline Harland).

VÉNÉRABLE

By Dauphin Meunier 103

III—Chapelle Dissidente
(London)

VÉNÉRABLE temple
Et digne pasteur !
Sa redingote ample
A l'air de rigueur.

Protestante et raide
Est son âme aussi ;
Le mal n'est pas si
Laid que le remède.

Mains sans onction,
Visage revêche..,
Vite ! qu'on nous prêche
La tentation !

Mieux vaut, bonne ou male
La mort à Paris
Que la vie au prix
De cette morale !

(Pour Mr. Aubrey Beardsley.)

The Yellow Book.—Vol. V. G




MLA citation: Meunier, Dauphin. "Three Songs." The Yellow Book 5 (Apr. 1895): 101-03. The Yellow Nineties Online. Ed. Dennis Denisoff and Lorraine Janzen Kooistra. Ryerson University, 2011. Web. [Date of access]. http://www.1890s.ca/HTML.aspx?s=YBV5_meunier_three.html